LE SOMMET INTERNATIONAL DES SOLUTIONS POUR LA PLANÈTE

Du 02 au 03 Déc
AU PALAIS DE LA BOURSE ET EN DIRECT BORDEAUX

Maintenant, j’agis !

Chez moi, dans la rue ou au bureau, je peux réduire concrètement mon impact environnemental en faisant évoluer mes pratiques.

Découvrez comment !

À LA MAISON

Je maitrise ma conso énergétique

Maitriser sa consommation d'énergie

[Le Saviez-Vous?] le chauffage et la consommation électrique comptent pour 84% des émissions polluantes des logements des français, contre 16% seulement pour les émissions liées à la production des équipements ménagers/

La solution : réduire la température de 1° sur le chauffage en hiver fait baisser la consommation d’énergie de 7% et si on augmente la température de 1 ℃ (par exemple, 26 ℃ au lieu de 25 ℃) sur notre climatiseur  on réduit de 5 à 10 % la consommationde l’équipement.

En savoir plus.

Je préserve les ressources en eau

[Le Saviez-vous?] En Europe, notre génération consomme 8 fois plus d’eau que celle de nos grands-parents et, en ville, pour 5l d’eau prélevés, 1litre est gaspillé.

La solution : Equipez tous vos robinets de mousseurs. Privilégiez les douches et ne laissez pas couler l’eau quand vous vous lavez les dents, raccordez votre lavabo aux toilettes s’ils sont côté-à-côte et sinon mettez une bouteille d’eau pleine dans les toilettes pour réduire le volume de chasse d’eau. Remplissez bien votre lave-vaisselle et votre lave-linge avant de les lancer.

En savoir plus.

Je réduis mes déchets

Comprendre le circuit des déchets ménagers.

La situation : en moyenne chaque Français produit chaque année 580Kg de déchets. Soit le poids d’une petite voiture. 70% de nos déchets ménagers sont recyclés, c’est encourageant mais on peut mieux faire.

La solution : prendre le temps de s’informer sur les emballages à l’aide des différents sigles. Séparer dans différents bacs verre, emballage recyclables, déchets alimentaires et papiers. Créer son composteur. Cela vous facilitera le tri dans les poubelles de votre ville.

 

En savoir plus.

Minimiser les emballages plastique

[Le Saviez-vous?] : on ingère chaque semaine 5g de plastique soit l’équivalent d’une carte bancaire

La solution : privilégiez les fruits et légumes en vrac, essayez de vous procurer les ingrédients pour fabriquer vos propres produits ménagers et d’hygiène ou si le temps vous manque, privilégier les systèmes de recharge. Evitez l’eau en bouteille en achetant un filtre pour votre robinet.

J’adopte une consommation responsable

Je réduis ma consommation de viande

[Le saviez-vous?] 15500L, C’est l’eau nécessaire à la production d’1kg de viande de bœuf. C’est l’équivalent d’une petite piscine.

La solution : si vous êtes carnivore, le mieux est de revenir au régime du début du 20e siècle en mangeant moins de 500g de viande (hors volaille) par semaine et pas plus de 50g de charcuterie par jour. C’est mieux pour la planète et c’est la proportion recommandée pour notre santé.

En savoir plus.

Consommez des produits locaux et de saison, c’est mieux et c’est bon !

Consommez des produits locaux et de saison est à la fois bon pour notre environnement et pour notre santé. Par exemple, une tomate produite localement, mais hors saison (donc sous serre), génère 20 fois plus de gaz à effet de serre qu’une tomate locale produite au bon moment de l’année !

Le calendrier des fruits et légumes de saison vous aidera à vous y retrouver : https://www.fruits-et-legumes-saison.com

Consommez des poissons issus de la pêche durable

Vous aussi devenez consom’acteur en privilégiant des produits issus de la pêche durable.

Pour aller plus loin : Téléchargez gratuitement l’appli Planète Océan afin de connaître des conseils conso, de délicieuses recettes de cuisine mais surtout pour connaître les espèces gérées durablement.

DANS LA RUE

Nous sommes de plus en plus mobiles, nous nous déplaçons à l’intérieur des villes et à la campagne pour rejoindre notre lieu de travail ou pour les loisirs, nous découvrons le monde en vacances. Mais quel est l’impact de nos trajets sur la planète ? Voici 5 actions pour le réduire.

Action 1 : Pour les trajets de moins d’1 kilomètre, je joins l’utile à l’agréable.

[Le Saviez-vous?] Le transport routier est la première source d’émissions de CO₂, principal responsable du réchauffement climatique. Il est responsable de 33% des émissions de CO₂ et aujourd’hui plus de 25% de nos trajets quotidiens en voiture font moins d’1km.– La situation : Le transport routier est la première source d’émissions de CO₂, principal responsable du réchauffement climatique. Il est responsable de 33% des émissions de CO₂ et aujourd’hui plus de 25% de nos trajets quotidiens en voiture font moins d’1km.

La solution :  la marche à pied est une activité physique recommandée à tout âge pour ses bienfaits.  Par exemple 1km à pied représente de 10 à 15 minutes de marche, ce qui peut tout-à-fait être anticipé si on a rendez-vous. De plus si vous devez faire des courses trop encombrantes pour être portées, vous pouvez commander sur place et vous faire livrer ce qui réduit l’impact de l’acheminement.

En savoir plus.

Action 2 : Pour les trajets de moins de 5km, je regarde la météo.

[Le Saviez-vous?] la moitié des trajets en voiture font moins de 5km et sont deux fois plus polluants en ville qu’un trajet de plus grande distance (surconsommation de carburant quand le moteur est froid, arrêts et redémarrages fréquents…). En France les voitures particulières représentent à elles seules 45% des émissions de CO2 liées au transport.–

La solution : 5km représente la distance idéale à parcourir en vélo, pour les personnes agées ou à mobilité réduite, un vélo à assistance électrique est un bon compromis. Et si le temps est à l’orage, les transports en commun offrent de plus en plus de latitude pour que votre vélo vous accompagne.

En savoir plus.

Action 3 : Ai-je vraiment besoin de ma voiture?

[Le Saviez-vous?] Une voiture coûte plus de 5 000 € par an en moyenne aux ménages français, soit 10 à 12 % de leur budget. Pourtant, elle reste en stationnement plus de 95 % du temps en moyenne.

La situation : Une voiture coûte plus de 5 000 € par an en moyenne aux ménages français, soit 10 à 12 % de leur budget. Pourtant, elle reste en stationnement plus de 95 % du temps en moyenne.– La solution : quelle que soit la distance et malgré la disparité entre métropoles, milieux périurbains et ruraux, il existe des alternatives à la voiture. Privilégier la location, utiliser les services publics de véhicules en libre service en ville, devenir co-voitureur ou faire de la multi-modalité (vélo, bus, train) sont les plus communes.

En savoir plus

Action 4 : Je me déplace à plus de 100km, éco-conduite et multi-modalité

[Le saviez-vous?] Une voiture va émettre environ 15Kg de CO2 pour 100km soit l’équivalent des émissions de 50 jours de consommation électrique d’un Français.

La solution : tous les moyens sont bons pour optimiser nos émissions liées au transport. Bien sûr certains n’ont pas d’autre choix que de prendre la voiture. Pour ceux-là, essayez d’amener d’autres gens par le co-voiturage, mettez le régulateur de vitesse, coupez le moteur à chaque arrêt prolongé. Si vous en avez la possibilité, essayez la multi-modalité.

En savoir plus 

Action 5 : Et si je découvrais le monde en commençant par chez moi?

[Le saviez-vous?] Le transport aérien croît de 6 à 7% par an depuis 2015, ce qui le rendrait responsable de 22% des émissions globales de gaz à effet de serre en 2050.

La solution : on va souvent chercher très loin ce qu’on a juste sous le nez. La France et les pays européens sont des pays exceptionnels par la diversité de ses paysages. L’éco-tourisme, le tourisme durable ou responsable propose des vacances en lien avec la nature à deux pas de chez vous. Vous pouvez faire du woofing pour apprendre des techniques en aidant un artisan ou un agriculteur ou vous rendre dans un éco-gite.

En savoir plus.

 

AU TRAVAIL

Nous passons en moyenne 99 117 heures au travail. Il est donc normal que nous réfléchissions à l’impact de notre activité professionnelle et à la façon de le réduire et d’aider les autres à le faire en lançant des bonnes pratiques.

Action 1 : Laissez filer les petits papiers

[Le saviez-vous?] En France on consomme chaque seconde 279Kg de papier et seulement 35% est recyclé.

La solution : installer en premier lieu une imprimante à papier recyclé, configurée en mode noir et blanc,  recto-verso et utiliser au maximum la surface imprimable pour les documents à usage interne. Assurez-vous que les poubelles papier vont bien au recyclage.

En savoir plus.

Action 2 : Quand je pars, j’éteins tout

[Le saviez-vous?] éteindre lumière, chauffage et appareils électriques au bureau peut s’avérer moins évident qu’il n’y paraît. L’automatisation peut générer paradoxalement des consommations électriques inutiles. En France l’immobilier de bureau consomme 124KWh/m2/an. A titre indicatif 1kWh permet de faire fonctionner 7 ampoules basse tension pendant 7 heures.

La solution : Installez des multiprises à interrupteur. Eteindre vos appareils plutôt que de les mettre en veille. Assurez-vous que les lumières sont bien éteintes quand vous êtes le dernier à partir. Réglez le chauffage en fonction de la température extérieure et aérez régulièrement le bureau.

En savoir plus.

Action 3 : faites des pauses propres

[Le saviez-vous?] Même si la loi « plastique 2020 » vise à interdire l’usage de gobelets et touillettes en plastique, cela ne résout pas le problème des déchets générés en entreprise. Chaque collaborateur produit 130Kg de déchets par an.– La situation : même si la loi « plastique 2020 » vise à interdire l’usage de gobelets et touillettes en plastique, cela ne résout pas le problème des déchets générés en entreprise. Chaque collaborateur produit 130Kg de déchets par an.

La solution : apportez votre vaisselle au bureau et assurez-vous qu’un réfrigérateur soit en libre-service pour amener votre nourriture et éviter les emballages de nourriture livrée ou achetée en supermarché

 

En savoir plus.