5 actions pour réduire l’impact de nos trajets

Publié le : 23 novembre 2021

Nous sommes de plus en plus mobiles, nous nous déplaçons à l’intérieur des villes et à la campagne pour rejoindre notre lieu de travail ou pour les loisirs, nous découvrons le monde en vacances. Mais quel est l’impact de nos trajets sur la planète ? Voici 5 actions pour le réduire.

Action 1 : Pour les trajets de moins d’1 kilomètre, je joins l’utile à l’agréable.

Le Saviez-vous?

Le transport routier est la première source d’émissions de CO₂, principal responsable du réchauffement climatique. Il est responsable de 33% des émissions de CO₂ et aujourd’hui plus de 25% de nos trajets quotidiens en voiture font moins d’1km.– La situation : Le transport routier est la première source d’émissions de CO₂, principal responsable du réchauffement climatique. Il est responsable de 33% des émissions de CO₂ et aujourd’hui plus de 25% de nos trajets quotidiens en voiture font moins d’1km.

La solution

La marche à pied est une activité physique recommandée à tout âge pour ses bienfaits. Par exemple 1km à pied représente de 10 à 15 minutes de marche, ce qui peut tout-à-fait être anticipé si on a rendez-vous. De plus si vous devez faire des courses trop encombrantes pour être portées, vous pouvez commander sur place et vous faire livrer ce qui réduit l’impact de l’acheminement.

Action 2 : Pour les trajets de moins de 5km, je regarde la météo.

Le saviez-vous ?

La moitié des trajets en voiture font moins de 5km et sont deux fois plus polluants en ville qu’un trajet de plus grande distance (surconsommation de carburant quand le moteur est froid, arrêts et redémarrages fréquents…). En France les voitures particulières représentent à elles seules 45% des émissions de CO2 liées au transport.–

À ce stade, les engagements pris à Glasgow par les 200 pays signataires des accords de Paris, s’ils sont suivis d’actions concrètes, auront pour conséquence une hausse de 2,7 °C des températures selon l’ONU. Une perspective catastrophique.

La solution

5km représente la distance idéale à parcourir en vélo, pour les personnes agées ou à mobilité réduite, un vélo à assistance électrique est un bon compromis. Et si le temps est à l’orage, les transports en commun offrent de plus en plus de latitude pour que votre vélo vous accompagne.

Action 3 : Ai-je vraiment besoin de ma voiture ?

Le Saviez-vous ?

Une voiture coûte plus de 5 000 € par an en moyenne aux ménages français, soit 10 à 12 % de leur budget. Pourtant, elle reste en stationnement plus de 95 % du temps en moyenne.

La situation

Une voiture coûte plus de 5 000 € par an en moyenne aux ménages français, soit 10 à 12 % de leur budget. Pourtant, elle reste en stationnement plus de 95 % du temps en moyenne.– La solution : quelle que soit la distance et malgré la disparité entre métropoles, milieux périurbains et ruraux, il existe des alternatives à la voiture. Privilégier la location, utiliser les services publics de véhicules en libre service en ville, devenir co-voitureur ou faire de la multi-modalité (vélo, bus, train) sont les plus communes.

Action 4 : Je me déplace à plus de 100km, éco-conduite et multi-modalité

Le saviez-vous ?

Une voiture va émettre environ 15Kg de CO2 pour 100km soit l’équivalent des émissions de 50 jours de consommation électrique d’un Français.

La solution

Tous les moyens sont bons pour optimiser nos émissions liées au transport. Bien sûr certains n’ont pas d’autre choix que de prendre la voiture. Pour ceux-là, essayez d’amener d’autres gens par le co-voiturage, mettez le régulateur de vitesse, coupez le moteur à chaque arrêt prolongé. Si vous en avez la possibilité, essayez la multi-modalité.

Action 5 : Et si je découvrais le monde en commençant par chez moi ?

Le saviez-vous ?

Le transport aérien croît de 6 à 7% par an depuis 2015, ce qui le rendrait responsable de 22% des émissions globales de gaz à effet de serre en 2050.

La solution

On va souvent chercher très loin ce qu’on a juste sous le nez. La France et les pays européens sont des pays exceptionnels par la diversité de ses paysages. L’éco-tourisme, le tourisme durable ou responsable propose des vacances en lien avec la nature à deux pas de chez vous. Vous pouvez faire du woofing pour apprendre des techniques en aidant un artisan ou un agriculteur ou vous rendre dans un éco-gite.

Rendez-vous les 2 et 3 décembre, en présentiel à Bordeaux, ou en ligne, pour découvrir plus de 300 solutions, et les engagements de nos partenaires pour répondre concrètement au défi climatique qui se dresse devant nous.