La préservation de l’eau : source d’inspiration et d’innovations positives

Le jeudi 22 avril 2021 à 11h Guillaume Choisy, directeur général de l’Agence de l’eau Adour-GaronneCatherine Chabaud, navigatrice et députée européenne et Alain Dupuy, professeur d’hydrogéologie à lINP Bordeaux et directeur de l’ENSGID, ont rencontré une centaine de participants provenant de 12 pays pour une conversation transparente avec les professionnels des secteurs du traitement de l’eau, de l’énergie, et de l’économie circulaire et de l’ESS.

Guillaume Choisy a rappelé que l’eau est trop souvent moins mise en avant que l’énergie au sein des problématiques RSE. Aujourd’hui, plus de 50% des acteurs du bassin Adour-Garonne ont une préoccupations liée à la ressource en eau, et 88% des participants présents constatent également dans leurs cercles proches et professionnels une augmentation de la préoccupation pour la ressource en eau.

Voir le replay

Points clés de la discussion à retenir

  • Prise de conscience du besoin d’adéquation entre l’environnement et nos modes de vie et de production.
  • Des solutions concrètes existent (installer des fontaines à eau en entreprise, valoriser les eaux qui sortent des stations d’épuration pour l’arrosage d’espaces publics ou agricoles) et peuvent être mises en place dès aujourd’hui.
  • Les écosystèmes qui captent le CO2 et filtrent l’eau comme les mangroves, herbiers marins et marais salants sur les zones côtières en zone humides doivent être préservés au maximum de toutes dégradations.
  • Le cadre européen est un cadre commun qui prévoit une évaluation de l’état physique, chimique et biologique de l’eau. Cependant, nous devons établir un cadre pour prendre en compte l’évolution des stations d’épuration de demain.
  • La baisse du débit d’étiage et la dilution thermique de l’eau sont des enjeux majeurs de la recherche scientifique aujourd’hui.
  • L’incitation à planter des arbres, ne pas créer de barrages, insérer des grilles de filtration dans les bouches d’égouts, et à repenser nos produits de consommation pour filtrer les déchets (comme par exemple les filtres de nos machines à laver)