🌿 Produire et consommer de manière durable : le rôle de l’entreprise 

Publié le : 20 février 2023

L’Objectif de Développement Durable (ODD) 12 des Nations Unies a pour objectif d’établir des modes de consommation et de production durables. Adopté en 2015, il a pour but de promouvoir une consommation responsable et de réduire l’impact environnemental de la production.

Produire et consommer durablement : qu’est-ce que cela signifie ?

Produire et consommer durablement signifie utiliser des ressources de manière responsable afin de réduire notre empreinte environnementale et garantir la durabilité des produits et services que nous utilisons. Cela implique de repenser notre façon de produire, de consommer et d’éliminer les déchets.

Pour produire durablement, il est important de concevoir des produits durables, qui sont recyclables, réutilisables ou biodégradables. Il est également essentiel de réduire la consommation d’énergie et de matières premières, de minimiser les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre la pollution.

De même, pour consommer durablement, il faut privilégier les produits locaux, bio, éthiques et équitables, et éviter le gaspillage alimentaire. Il est également important de réduire notre consommation de produits à usage unique et d’adopter un mode de vie plus sobre et plus respectueux de l’environnement.

Comment les entreprises peuvent contribuer à cet objectif ?

Les entreprises ont un rôle clé à jouer dans la réalisation de l’ODD 12 des Nations Unies. En effet, elles sont responsables de la majorité de la production et de la consommation de biens et services dans le monde.

Pour contribuer à cet objectif, chaque organisation peut mettre en place des pratiques de production durables, en adoptant des technologies propres, en réduisant sa consommation d’énergie et de matières premières et en minimisant ses déchets. Elles peuvent également concevoir des produits durables, qui sont recyclables, réutilisables ou biodégradables.

En outre, les entreprises peuvent encourager la consommation responsable en offrant des produits et des services respectueux de l’environnement, en sensibilisant les consommateurs aux impacts environnementaux de leur consommation et en promouvant des modes de vie durables.

Enfin, les entreprises peuvent adopter une stratégie de développement durable, en intégrant les enjeux environnementaux et sociaux dans leur stratégie d’entreprise, en rendant compte de leur impact environnemental et social et en favorisant la transparence et la participation des parties prenantes. Pour en savoir plus sur comment appliquer une stratégie de transformation écologique en entreprise, consultez notre article dédié.

Des solutions pour s’inspirer

L’écosystème du World Impact Summit rassemble de nombreux acteurs engagés dans cette démarche de production et de consommation responsable. En voici quelques uns :

  • Independent Living Base propose une solution  d’agriculture urbaine indoor capable de produire des fruits et légumes de qualité dans une structure isotherme et autonome quant à l’apport en électricité et en eau. Cette solution s’inscrit dans le développement des circuits courts de production alimentaire végétale et made in France, tout en utilisant les énergies renouvelables comme seules sources énergétiques.
  • Dionymer transforme les déchets organiques en polymères à hautes performances et biodégradables : des alternatives bas-carbone pour remplacer les plastiques pétrochimiques. Ainsi, Dionymer propose de produire de manière plus durable en remplaçant les polymères à base de pétrole dans la chaîne d’approvisionnement par des polymères à haute valeur-ajoutée.
  • Le projet de Lyspackaging est basé sur l’innovation avec la création de nouvelles matières issues des plantes qui se désintégreraient sans toxicité lors de la biodégradation dans le compost pour remplacer les bouteilles plastiques pétrochimiques en PET.

3 questions à Louisiane Guezel, Responsable de l’innovation et de l’impact chez Eco Tree

Selon toi, que signifie “produire durablement “ et comment adresser cette question en tant qu’entreprise ?

Produire durablement ne concerne pas seulement les produits, mais également les services. C’est donc une question qui concerne toutes les organisations, sans exception.
Comment faire ?
Premièrement, en questionnant le sens de nos activités, et l’impact qu’elles peuvent avoir sur l’environnement et la société, en réfléchissant à la contribution que cela peut apporter aux objectifs de développement durable (ODD) tels que la lutte contre le changement climatique, la réduction des inégalités, l’accès à l’éducation, etc.
Ensuite, il faut chercher à réduire l’impact négatif environnemental, social et économique de la production, en réfléchissant au processus de production dans son ensemble : ressources consommées via les matières premières, rejets atmosphériques, pollution de l’eau et des sols, mais aussi justice sociale dans la production en luttant contre les discriminations par exemple.
Enfin, pour être réellement dans une démarche d’impact positif ou d’entreprise régénérative, il faut contribuer à des projets philanthropiques ou de restauration des écosystèmes. La restauration d’écosystèmes naturels (forêts, littoraux, zones humides,…) est indispensable, car dégradés, les écosystèmes ne séquestrent plus suffisamment de carbone et la biodiversité s’y érode.

En quoi les entreprises sont-elles à la fois dépendantes et responsables de la biodiversité ?

Toutes les entreprises ont un impact sur la biodiversité, en même temps qu’elles en sont dépendantes. Qu’il s’agisse de pertes d’habitats à cause de l’artificialisation des sols, du réchauffement climatique via les émissions de CO2, de pollution de l’air, de l’eau et des sols…, toutes les entreprises affectent la biodiversité.
Les entreprises dépendent également de la biodiversité pour leur fonctionnement, notamment en termes de régulation du climat, d’alimentation, de matières premières, d’apports culturels et sociaux pour leurs collaborateurs ou leurs activités, etc. Les parties prenantes telles que les investisseurs, les régulateurs, les clients et les fournisseurs, poussent également les entreprises à s’engager dans des actions en faveur de la biodiversité.
Les risques et opportunités liés à la biodiversité sont nombreux et doivent convaincre les entreprises quelles qu’elles soient de leur intérêt à agir. L’interdépendance forte entre la biodiversité et les activités des entreprises rend les enjeux importants tant pour la nature que pour l’entreprise, qui peut tirer de son action de nombreux avantages.

Que suggérerais-tu à une entreprise qui souhaite s’engager vers des modes de production plus durables ?

La première étape est de sensibiliser toutes les parties prenantes de l’entreprise à la nécessité de l’enjeu. Il est important de sensibiliser les différentes strates de l’entreprise à travers des gestes concrets tels que l’utilisation de code sobre pour les informaticiens, des achats responsables, du marketing responsable, etc. Au-delà de la stratégie globale de l’entreprise, il est important que tous les collaborateurs comprennent qu’ils peuvent agir, en repensant leur métier pour l’adapter à des pratiques plus durables.

L’ODD 12 des Nations Unies est donc un objectif ambitieux mais essentiel pour garantir la durabilité de notre planète. Les entreprises ont un rôle clé à jouer dans la réalisation de cet objectif, en adoptant des pratiques de production et de consommation durables et en encourageant la consommation responsable. En travaillant ensemble, nous pouvons créer un avenir durable pour tous.

Lire aussi